Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Réflexions sur les gilets jaunes...

6 décembre 2018

"Ce que je tente d'en penser", "l'urgence de la fraternité", "ces cris il faut les entendre"...

  • Réflexion personnelle d'un prêtre de Savoie : "Ce que je tente d'en penser..."

Je me suis fabriqué cette petite grille simplette pour tenter d’émerger de la confusion. Peut-être pourrait-elle rendre service à d’autres personnes… J.B.

Mes réactions spontanées, côté sympathie éprouvée
-le côté « bon enfant » de la première mobilisation, les retrouvailles de personnes jusqu’alors inconnues dans la kermesse des carrefours et les veillées au feu de bois des palettes…
-le sursaut de dignité des personnes se levant pour crier je n’en peux plus, je n’y arrive pas et par là émergeant des radars qui ne les percevaient pas jusqu’alors…
-l’idée géniale de s’approprier la charge symbolique du gilet jaune : visible, démocratique et protecteur.


Mes réactions spontanées, côté inquiétude ressentie
-la difficulté du mouvement à passer de sa forme initiale (tribunitienne / dispersée / bordélique…) à un minimum de structuration pour peser efficacement et durablement dans la société française, son autisme actuel, son recours naïf au vieil imaginaire de la rupture révolutionnaire du : tout, tout de suite
-la violence verbale qu’il s’autorise en permanence, ses petits abus de pouvoir réguliers supplémentaires aux barrages (vous ne passerez le carrefour que si vous mettez votre gilet jaune), et surtout la trop molle condamnation des violences graves commises sous ses yeux par des casseurs/pilleurs/émeutiers qui profitent des rassemblements
-le côté carrément insurrectionnel des attitudes du mouvement, déniant aux élus de la République leur légitimité même, se considérant comme la quintessence du peuple souverain

Les points sur lesquels je me dois de réfléchir à nouveaux frais
-reconstruire l’action politique (la délibération, la décision, le contrôle) par le bas en repartant de l’institution communale et des proximités majeures : « pays », « bassins d’emploi »…
-repenser et revivifier les « corps intermédiaires », à la fois figés et essoufflés de leur fait, et sévèrement bousculés de l’extérieur
-prendre acte de la démocratie 2.0 telle qu’elle se développe aujourd’hui, en peser critiquement les usages et affronter les déficits d’information induits (enfermement dans les bulles des réseaux sociaux)
-en matière de politique européenne, on ne peut plus considérer que tout protectionnisme soit condamnable par principe : penser un protectionnisme limité et raisonné
 

  •  Message de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris : "l'urgence de la fraternité"

"Les évènements récents montrent une souffrance importante d’une grande partie de nos concitoyens, qui génère la colère quand elle ne semble pas entendue et une frustration devant ce qui peut être pris pour de l’arrogance. Comme archevêque de Paris, je comprends la peine de ceux qui manifestent pacifiquement et luttent pour conserver une vie digne, je dénonce la violence scandaleuse de ceux qui en profitent pour saccager notre ville, je salue le courage des services de police et de gendarmerie et je m’unis au souci de nos gouvernants qui cherchent des réponses à la crise. Lire la suite ...

 

  • ACO : "ces cris, il faut les entendre"

"De nombreuses manifestations sont organisées soit à l’initiative de syndicats ou de collectifs de citoyens : la réforme des retraites, le mouvement des infirmiers, les salariés de Pôle Emploi, la SNCF, le rassemblement contre les actes homophobes, contre la violence faite aux femmes, la marche pour le climat et maintenant les gilets jaunes. Un réel sentiment d’injustice et de colère se révèle, notamment dans les milieux populaires, chacun exprimant ainsi un « ras le bol » d’être exploité, incompris et pas écouté par un pouvoir distant, voire dédaigneux des réalités quotidiennes des citoyens. Télécharger document 

 

<< Go back to list