Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Décès du Père Pierre-Marie Jaccard

19 juillet 2018

Décès du Père Pierre-Marie Jaccard

La célébration de l'enciellement du Père Pierre sera présidée par le Père Daniel Ange à l'Eglise paroissiale de Pugny Chatenod le vendredi 20 juillet à 14h suivi de l'inhumation au monastère des Frères de Bethléem à Currière-en-Chartreuse à Saint Laurent du Pont.

Monseigneur Philippe Ballot, archevêque des diocèses de Savoie,
Les prêtres de Savoie, ses nombreux amis,
S’unissent dans la Foi et la prière aux proches du Père Pierre-Marie Jaccard,
Partageant leur espérance dans la Résurrection.

 

Biographie :

Le Père Pierre-Marie JACCARD est né en 1927 et a été ordonné à Besançon le 29 juin 1953.
Après trois années comme vicaire à la paroisse d'Audincourt, il sent un appel à donner sa vie à JESUS de manière plus exigeante et s'engage comme petit Frère de Foucault.Il part au désert en Algérie, travaille à Marseille, et veut être une présence cachée de JESUS dans les périphéries existentielles de l'Eglise comme nous y appelle encore aujourd'hui notre Pape François.
Il devient maître des novices de la communauté et seconde le Père Voillaume, fondateur de la communauté des Petits Frères.
A nouveau, JESUS frappe à la porte de son coeur pour lui demander d'avancer encore plus loin au large. Envoyé par le Père Voillaume, il rejoint son frère Raymond (lui aussi prêtre) au Cameroun pour vivre au milieu des lépreux et les remettre debout.
Pendant 40 ans, ils vont parcourir le monde au service des plus exclus et des plus démunis (lépreux, petites filles de la rue, amputés, enfants polios).
Le Père Pierre cherchait inlassablement le Visage de son Bien aimée Frère et Seigneur JESUS comme il aimait l'appeler. Il le cherchait dans une adoration fréquente et assidue de jour comme de nuit et dans le visage des pauvres.
Quand les cheveux blancs se sont fait plus nombreux, avec son frère Raymond, ils ont rendu service dans les monastères de Bethléem comme aumôniers tout en continuant d'accueillir dans leur maison et dans leur coeur le plus petits, le plus pauvres pour leur faire connaître l'amour infiniment miséricordieux et aimant de JESUS.
Affaibli et malade depuis trois mois, il suppliait JESUS et MARIE, Thérèse de venir le chercher. C'est donc en la fête de Notre Dame du Mont Carmel que la Petite Thérèse de l'Enfant JESUS est venu le chercher, lui qui l'aimait tant et vivait toujours avec elle dans le quotidien de ses journées.…

« Je ne meurs pas, J’entre dans la Vie » Thérese de l’enfant Jésus

 

 

 

<< Go back to list