Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Décès du Père Henri Lagarde

29 mai 2018

Monseigneur Philippe BALLOT,
archevêque de Chambéry,
les prêtres et diacres de Savoie,
les paroissiens de la paroisse Saint-Pierre du Lac–La Motte–Le Bourget
et de la paroisse Saint-François de Sales–cathédrale,


vous font part du décès de
M. l’abbé Henri LAGARDE
survenu le 26 mai 2018, à la maison Saint-Benoît,
dans sa 94e année et après 71 ans de sacerdoce.

La messe des funérailles sera célébrée en la cathédrale de Chambéry le mercredi 30 mai à 14h30.
Il sera inhumé dans le caveau des prêtres à Chambéry.

Nous le recommandons à votre prière.
« Et moi, je suis avec vous jusqu’à la fin du monde. » Mt 28,20

 

Biographie de M. l’abbé Henri LAGARDE

Le Père Henri LAGARDE est né le 17 juillet 1924 à Barbentane (Bouches du Rhône).

Après avoir été élève à l’Externat Saint-François de Sales à Chambéry, il est entré au Grand séminaire de Chambéry en 1942 et a poursuivi ses études au Séminaire universitaire de Lyon d’où il ressort licencié en théologie et en philosophie.

Il est ordonné prêtre le 29 juin 1947.

A partir de septembre 1948 il est professeur à l’Externat Saint-François de Sales, puis professeur au petit séminaire de Rumilly à partir de 1953. Et en 1959 il est nommé aumônier du lycée de garçons.

A partir de 1968, il endosse plusieurs responsabilités simultanées :
- directeur du Centre diocésain des vocations, responsable du Foyer et responsable de la Formation permanente du clergé jusqu’en 1978 ;
- délégué interdiocésain du diaconat puis membre du Comité national du diaconat à partir de 1978.

A partir de 1976, il est aussi aumônier diocésain puis interdiocésain du Centre de Préparation au Mariage (CPM). Pendant de longues années il accompagnera des Équipes Notre-Dame.

En 1979 il devient responsable de l’équipe interdiocésaine de la formation permanente.

En 1980, on lui confie un ministère paroissial : la responsabilité de la paroisse Saint-Pierre de Maché à Chambéry, puis en 1989 il est nommé curé des paroisses du Bourget du Lac, de Bourdeau, de La Chapelle du Mont du Chat, puis curé de l’ensemble paroissial de La Motte-Servolex.

Parallèlement, en 1989, il collabore avec le Père Robert Soldo à la pastorale de l’œcuménisme et en devient le délégué interdiocésain de 1990 à 1998.

Déchargé de ses paroisses en juillet 2002, il est nommé aumônier de la clinique Saint-Joseph et réside à Chambéry d’où il rend divers services.

 

 

 


 


 

<< Go back to list