Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Dimanche 10 juin 2018

4 juin 2018

10ème dimanche du Temps Ordinaire « b)

 10 juin 2018 - 10ème dimanche du Temps Ordinaire « b)


Évangile selon saint Marc 3, 20-35
En ce temps-là, Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. » Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. » Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. » Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. » – Acclamons la Parole de Dieu.

L’Évangile de Marc, aujourd’hui, nous parle de la famille de Dieu et de Jésus. A la première lecture, on pense découvrir une opposition entre la parenté de Jésus, sa famille de Nazareth (selon la chair et le sang) et "le nouveau cercle de famille" celui des douze et des disciples. Regardons attentivement ce texte : Tout d’abord, nous voyons les gens de la parenté de Jésus qui sont venus pour se saisir de lui en disant : "il a perdu la tête" car la foule était si nombreuse et si pressante qu’il leur était impossible de rentrer et ceux-ci restent dehors et font demander Jésus. Les disciples, eux, sont rassemblés dans la maison. Ils ne disent rien, ils ne critiquent pas, ils ne revendiquent pas, mais ils écoutent l’enseignement de Jésus. Ils sont autour de lui, assis en cercle (ils forment déjà un groupe, une "assemblée", une Église).En repassant à l’épisode de Marthe et Marie, nous comprenons que les disciples ont choisi la meilleure part, ils font déjà la volonté de Dieu en écoutant son Envoyé ; ils sont déjà en route à la suite de Jésus. Marc souligne ici la différence, la séparation qui existe entre son clan, sa famille, et ses amis, les disciples, sa nouvelle famille. Au temps de Jésus, les valeurs familiales étaient sacrées. C’est pourquoi Jésus n’oppose pas les gens de sa parenté aux disciples, mais il utilise des mots de relations familiales (frères, sœurs, mère…) pour faire comprendre que les mots spirituels sont aussi importants que les liens de parenté et même, qu’ils les dépassent : "Celui qui aime son père, ou sa mère… plus que Moi n’est pas digne de Moi." Il montre ainsi que les liens familiaux, si importants soient-ils, ne sont pas absolus par rapport au message du Règne de Dieu. Comment devenir un vrai disciple de Jésus ? Il nous faut regarder Marie. Nous savons que non seulement elle a enfanté Jésus selon la chair et l’a nourri de son lait – elle a été une bonne mère – mais elle a surtout été une vrai croyante. Elle a suivi Jésus, elle a été attentive à sa parole. "Heureuse celle qui a cru en l’accomplissement de la parole de Dieu." Et c’est encore Marie qui nous invite à faire de même : "Faite tout ce qu’il vous dira." Marie qui, avec les autres disciples, est disponible, assidue à la prière, dans l’attente du don de l’Esprit Saint. Marie est première dans la famille spirituelle. elle est à la première place dans l’immense cortège des amis de Dieu. Elle est appelée Reine des Apôtres, des Martyrs et des Saints de Dieu.

Quelle Bonne Nouvelle pour chacun de nous ! Si nous choisissions de suivre Jésus par le chemin de la foi, nous sommes unis à Lui, nous sommes ses vrais amis, ses frères, réellement. Ne sommes-nous pas les membres de son Corps ? En étant attentifs et en accueillant sa Parole ; en agissant comme Lui avec amour, nous faisons la volonté de Dieu. Comme autrefois sur le jeune homme riche, mais plein de bonne volonté, le regard de Jésus se pose sur chacun de nous. C’est le regard de Dieu, le regard du Père. "Jésus posa son regard sur lui et l’aima."

 

<< Go back to list