Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Décès de Mgr Marcel Perrier

3 octobre 2017

Evêque émérite de Pamiers

 

01annonce décès m. perrier-page-001.jpg

Biographie de Mgr Marcel Perrier

 Marcel Perrier est né le 28 juin 1933 à Ladray, commune d'Arêches-Beaufort en Savoie, au sein d'une famille nombreuse. Tout jeune, il garde les troupeaux, il en gardera un amour de la nature et de la Création. Chez les Assomptionnistes à St Sigismond, au collège Saint Paul puis au Grand Séminaire de Chambéry, il se prépare au sacerdoce, à la suite de son frère François. Il sera ordonné prêtre pour le diocèse de Tarentaise, le 28 juin 1957 à la cathédrale de Moûtiers. Il est nommé vicaire à Albertville.  


En 1960, après quelques mois de repos aux Voirons, il est d’abord nommé vicaire à Bozel avant de devenir en septembre, aumônier diocésain des aumôneries de l’enseignement public, et aumônier du lycée Jean Moulin à Albertville, entraînant derrière lui de nombreux jeunes.
En 1965, le voilà curé de Cevins, Rognaix, Bonneval et Celliers. En 1966, il a également à sa charge les paroisses de Notre-Dame-de-Briançon.  En février1975, l'évêque, Mgr André Bontems, le choisit comme vicaire général pour les diocèses de Savoie et archidiacre de Tarentaise dont il visite toutes les paroisses. En 1980, il quitte cette charge et rejoint l’équipe sacerdotale de Bourg-Saint-Maurice, et en 1983 il est nommé aussi responsable du service interdiocésain des vocations jusqu’en 1986. Il reprend la charge de vicaire général de 1984 à 1987.

Le 15 avril 1988, il est nommé évêque auxiliaire de Mgr Claude Feidt et est ordonné le 16 juillet suivant à la cathédrale de Chambéry. Sa devise épiscopale : « Christ notre paix ».Très présent dans l'association JOEL (Jeux olympiques et Eglises locales), il ne néglige pas pour autant le reste de la Savoie. Au départ de Mgr Feidt pour Aix-en-Provence, il refuse le poste d’administrateur diocésain et devient administrateur de La Rochette et paroisses environnantes, tout en résidant à Myans.


Le 16 mai 2000, le pape Jean Paul II le nomme évêque de Pamiers, Couserans et Mirepoix (Ariège). Dans ce diocèse de 150 000 habitants, Mgr Marcel Perrier essaie d'être proche des gens, vivant simplement et cultivant, comme il l'a toujours fait, l'écoute et le dialogue, attentif à l'évolution de la société et de l'Eglise.

En 2008, à 75 ans, il revient en Savoie et s'installe à la Maison diocésaine de Moûtiers. Sa retraite ne sera pas inactive : aumônier national de Voir ensemble (personnes aveugles et mal voyantes), prédicateur de retraites et de sessions en France et au-delà, accompagnateur du Mouvement chrétien des retraités et d’autres groupes d’Action catholique. Il accomplit un ministère simple et précieux de prêtre en paroisse, surtout au service des paroisses de Tarentaise, n'hésitant pas, en 2012-2014, à administrer les paroisses de St-Maurice et St-Jacques en Haute Tarentaise.


En novembre 2014, Mgr Marcel Perrier revient à la Maison diocésaine de Moûtiers d’où il continue à rendre des services pastoraux.
Son regard sur la nature, sur les gens qu'il rencontre, sur les situations qu'il observe, le père Marcel Perrier le traduira dans des poèmes regroupés dans le recueil Paroles et Paraboles (Editions Edelweiss). Son ami Noël Colombier en mettra plusieurs en chanson. A la fin de son épiscopat à Pamiers, il publie Feuilles d'automne où sont regroupés éditos, poèmes, articles, méditations… pour, écrit-il dans la préface, « transmettre un regard, un sentiment, une conviction, un appel et une espérance née de l'Evangile »
Berger jusqu'au bout, Mgr Perrier célèbre encore la messe le dimanche 27 août dernier avant que la maladie ne le contraigne à s'arrêter. Dans la sérénité et la foi, il rejoint son Seigneur le 2 octobre 2017.
 

"Christ notre paix". Nous confions Mgr Marcel Perrier, à votre prière. 

01père.perrier.jpg

 

Rétrospective de la vie de Mgr Marcel Perrier, sur RCF

 

https://rcf.fr/actualite/edition-du-3-octobre-7h

 

<< Go back to list